Arielle Heaven
Arielle Heaven

Mon père pendant longtemps avait voulu que nous observions un couvre-feu dès 22h. Il insistait toujours pour que chacune de ses filles puisse se trouver à la maison au plus tard à 21h59. Je ne voyais au début pas d’inconvénient à cela parce que je n’aimais pas m’attarder dehors non plus. Mais avec le temps, je finis par trouver 22h trop tôt pour me retrouver entre les quatre murs de ma maison alors que dehors la ville commençait à s’animer. J’entrepris donc de me lamenter, d’accuser mon père d’être trop strict : cela ne changea en rien sa décision, bien au contraire.

Il trouvait que j’avais la latitude de sortir dès 6h même si je le voulais,et que j’avais largement le temps de faire mes courses avant la nuit. « Que veux-tu faire à 22h que tu n’as eu le temps de faire dans la journée ? Ne peux-tu pas dire à ton petit copain de te raccompagner à temps ? Donc tu veux que je m’inquiète pendant que vous passez votre temps à jouer aux amoureux ? « . Je me contentai de cela jusqu’au moment où j’obtins mon BAC. Un jour, je devais aller dîner avec des amis et je me doutais qu’on finirait tardivement. Il me fallait absolument donc retarder ce couvre-feu. Indubitablement. J’attendis donc que mon père, en bon fils de pêcheur, soit attablé devant son poisson braisé bien fumant à midi et j’observai patiemment le plaisir s’intensifier dans son regard. Au moment qui me parut favorable, je risquai un doucereux « Mon petit papa, bon appétit ». « Merci ma fille » me répondit- il. « Papa, tu te souviens de mes amis dont je t’avais parlé la dernière fois ? Ceux qui vivent à Calavi ? Ils m’ont invité à dîner ce soir. » Lui « Ah bon, c’est bien. Tu rentreras à temps j’espère ? ». Moi « Absolument. Je ne prendrai pas le risque d’inquiéter le seul chéri de ma vie en restant tard dehors. Je peux avoir un morceau de ton poisson stp ? » Lui « Bien sûr, tiens » me dit-il en me servant une part. « Mon petit papa, tu sais qu’on m’a parlé d’un nouveau restaurant où on fait du bon poisson braisé ? J’ai proposé à mes amis qu’on y aille le soir. J’espère que c’est aussi bien fait qu’à la maison et que surtout ils servent vite le repas. Je n’ai vraiment pas envie de rentrer tard. Je voudrais revenir à temps pour qu’on discute un peu avant que tu ne t’endormes. ».

Lui « Ok, tu me raconteras comment ça s’est passé ». Moi « Papa, parfois quand je sors les soirs comme ça, ce n’est pas toujours pour être avec mon petit copain tu sais ? Que ferais-je avec lui la nuit que je ne puisse faire en journée ? » Lui « Ce n’est pas parce que je veux t’empecher de faire l’amour que je te demande de rentrer tôt, je sais que tu le fais en journée. J’ai été jeune aussi tu sais ? Je ne suis pas borné. Je veux juste m’assurer que mes enfants sont en sécurité à la maison avant de m’endormir. » J’étais tellement choquée que mon père parle de sexe au moment où je m’y attendais le moins que j’ai éclaté de rire. Lui aussi. Je suis allée lui faire une bise en l’entourant de me bras et je lui ai dit « Tout ce que j’attends de toi, c’est que tu m’accordes quelques minutes de plus ce soir après 22h. Donne-moi stp jusqu’à 22h30 pour rentrer. Je te promets qu’à 22h pile je t’appelle pour te rassurer que je vais bien. » Mon père sembla réfléchir quelques secondes puis me répondit finalement « 22h30 on a dit hein ? Et tu m’appelles à 22h ou avant, si tu as le moindre problème. ». Ce jour-là j’ai respecté notre marché et depuis, j’ai eu de plus en plus l’occasion de rentrer tardivement les soirs. Tout ce que mon père voulait, c’était prendre des mesures responsables pour m’assurer un minimum de sécurité. Tout ce qu’il attendait de moi durant tout ce temps, ce n’était pas de me plaindre ou me fâcher, mais de comprendre ses raisons, les respecter ou plaider pour ma cause.

La plupart des gens se résignent trop aujourd’hui à leurs sorts. Ils disent fatalement que les choses se passent d’une certaine manière parce que Dieu l’a voulu. Cela démontre à quel point ils ont une faible connaissance de Dieu. La Bible regorge de passages qui démontrent à quel point notre Dieu est ouvert au dialogue. Dieu est capable de changer une situation désastreuse pour laquelle Il avait donné Son accord lorsque nous venons à Lui avec une attitude d’humilité et de révérence. La Bible relate dans Genèse 18:16-33 l’une des fabuleuses négociations de tous les temps. Dieu lui-même nous dit dans Esaie 43:26 « Réveille ma mémoire, plaidons ensemble, parle toi-même, pour te justifier. ». Ce matin je voudrais dire à quelqu’un qui endure depuis trop longtemps une situation inconfortable, je voudrais informer quelqu’un qui s’est résigné à son triste sort : Dieu t’offre la possibilité de changer ton histoire. Sèche tes larmes et va humblement plaider ton cas. Il agira. Il agira certainement.

Arielle Heaven