Cet article est la suite et la fin de 2 précédents :

– Votre église peut vous envoyer en enfer ! – 1

–  Votre église peut vous envoyer en enfer ! – 2

VOTRE ÉGLISE PEUT VOUS ENVOYER EN ENFER !
VOTRE ÉGLISE PEUT VOUS ENVOYER EN ENFER !

« N’aimez point le monde, ni les choses qui sont dans le monde. Si quelqu’un aime le monde, l’amour du Père n’est point en lui… » 1Jean 2:15

Si donc une doctrine vous autorise à conserver vos convoitises charnelles, sans la conscience de briser une de ces prescriptions, vous êtes en train de vous faire arnaquer. Il ne resterait alors plus qu’à espérer que vous ne soyez qu’une victime et non pas aussi un complice !

Complice ou victime

Dans une église qui travaille pour le diable, il y a deux catégories de personnes : les victimes et les bourreaux. Si ce sont bien les victimes qui font les bourreaux, il faut savoir que les bourreaux se font entre eux aussi.

Ce que je veux dire c’est que si vous êtes attirés par l’évangile de la prospérité, vous entrez dans cette église du diable en tant que victime mais vous ne le restez pas tout le temps. Vous finissez par passer du côté des bourreaux parce que le simple fait de pratiquer cette communauté est une manière d’attirer d’autres corbeaux dans la trappe des renards : vous êtes complices.

Je connais nombre de personnes qui s’efforcent de rester dans des églises qui violent constamment la Parole de Dieu sous le prétexte qu’eux peuvent faire la part des choses parce qu’ils seraient mûrs dans la foi.

Prenons un exemple simple. Votre pseudo-Pasteur a établi comme dogme qu’il est le chef suprême de son église et que sa parole a la même autorité que la Bible. Vous savez en ce qui vous concerne que c’est anti-biblique et vous vous efforcez à ne pas le laisser remplacer le Saint-Esprit dans votre vie. Malgré tout sachez-le bien, en restant dans cette église, vous êtes le complice de sa prédation des âmes innocentes. Je m’explique.

Malgré tout sachez-le bien, en restant dans cette église, vous êtes le complice de sa prédation des âmes innocentes. 

Il y a beaucoup de gens crédules qui rentrent dans les églises de ce nouveau genre d’escroc parce qu’ils y voient des personnes « raisonnables » comme vous. C’est l’histoire vraie de ce monsieur demi-lettré désormais convaincu qu’il a trouvé le bonheur dans sa nouvelle église parce qu’il y voit des gens importants, des grands diplômés et des gens de la haute société. Ce qu’il ignore, c’est que pendant que lui fait bêtement tout ce que le pseudo-Pasteur lui demande, certains parmi eux sont bien plus clairvoyants. Ces derniers auront droit à un jugement sévère parce qu’ils servent d’appât pour endoctriner des pauvres d’esprit comme ce monsieur.

En effet, cette portion de la Bible s’appliquerait bien à eux :

 Marc 9: 42 Mais, si quelqu’un scandalisait un de ces petits qui croient, il vaudrait mieux pour lui qu’on lui mît au cou une grosse meule de moulin, et qu’on le jetât dans la mer.

Si vous êtes de la catégorie des complices, on peut conjecturer sur la raison pour laquelle vous n’arrivez pas à sortir de là. Il y a ceux qui ont honte de reconnaître qu’ils se sont fourvoyés en entrant tête baissée dans un piège. Il y a aussi ceux qui se contentent de profiter de la gloire terrestre que leur procure l’appartenance à cette communauté et qui font avec ses travers. Il y a enfin ceux qui s’en fichent pas mal et qui considèrent que chacun est responsable de ses actes puisqu’à la fin Dieu nous jugerait individuellement. Soit ! Je souhaiterais malgré tout et en toute modestie, proposer à tous de sortir la tête de là !

Sortez du milieu d’eux !

La mauvaise doctrine n’est pas née avec le monde moderne. Déjà, du temps des premiers chrétiens, Satan s’attaquait déjà à la pureté de l’évangile. Sa stratégie n’a jamais varié : il joue sur les détails et les ombres. Soyons précis.

Imaginez que le premier jour où vous entrez dans une église, l’on vous dise que le Pasteur est né d’une vierge par une conception immaculée. La plupart des gens raisonnables prendraient la tangente sans tarder. La couleuvre est trop grosse pour se faire avaler aussi facilement !

À l’inverse, voici la stratégie presqu’ imparable de l’adversaire de nos âmes : le Pasteur est un homme comme vous sauf qu’avec son onction particulière, c’est le médiateur entre Dieu et vous ! À partir de ce moment, tout le reste peut vous être inoculé sans que vous vous en rendiez compte dans la même perfusion…

La Bible est claire : toute collaboration avec les ennemis de l’évangile est une complicité coupable. Sortez de là ! Ne dites-pas, je peux être un agent de changement. Sortez de là avant qu’une nouvelle âme se perde à cause de vous ! Même s’ils vous pleurnichent dans l’oreille, sortez de là et retournez à Dieu. Ce qui est con ce n’est pas de s’être trompé mais de demeurer dans l’erreur.

« Ne vous mettez pas avec les infidèles sous un joug étranger. Car quel rapport y a-t-il entre la justice et l’iniquité ? Ou qu’y a-t-il de commun entre la lumière et les ténèbres ? Quel accord y a-t-il entre Christ et Bélial ? Ou quelle part a le fidèle avec l’infidèle ? Quel rapport y a-t-il entre le temple de Dieu et les idoles ? Car nous sommes le temple du Dieu vivant, comme Dieu l’a dit: J’habiterai et je marcherai au milieu d’eux; je serai leur Dieu, et ils seront mon peuple. C’est pourquoi, Sortez du milieu d’eux, Et séparez-vous, dit le Seigneur; Ne touchez pas à ce qui est impur, Et je vous accueillerai.»(2 Corinthiens 6:14 -17, voir aussi 1 Pierre 1:14-16)

Peut-être avez-vous besoin de savoir comment vous y prendre pour partir. Comment vous ferez avec les nouveaux amis que vous avez eu là-bas ? Et que diront les gens ?… Toutes ces questions que la procrastination vous inspire pour vous empêcher de vous décider. Laissez-moi vous raconter l’histoire de ce monsieur qui a force de se demander comment il s’y prendrait pour rendre l’argent volé à son patron, s’est fait emprisonner parce que les soupçons se sont portés vers lui. Ne perdez pas de temps ! Sortez de là !

Arnaud Karl Job