Arielle Heaven
Arielle Heaven

J’étais devant cet homme,assise dans son bureau depuis bientôt une heure et je l’écoutais,sans mot dire, me raconter comment il avait été plusieurs fois escroqués, comment il avait été à la direction de plusieurs services douaniers sans pour autant jamais détourner un seul sou, comment sa maîtresse ( dont soit dit en passant la société et le nom du poste ont été révélés) avait trahi sa confiance après tant d’années de relation amoureuse. Je le regardais en hochant poliment la tête, m’empêchant de lui dire ce que ses propos m’inspirait. Il rassemblait en lui tout seul trois types de personnes qui m’insupportent : ceux qui se la jouent victimes en ne retenant pas leçon de leurs mésaventures répétées,ceux qui cherchent à démontrer leur intégrité sans que rien ne leur soit demandé, et ceux qui en veulent à leurs ex au lieu d’admettre que c’est eux-mêmes qui ont fait de mauvais choix. Bref, j’étais là et j’écoutais poliment. Je n’avais d’ailleurs pas d’autres choix. Il était tellement occupé à parler qu’il ne me laissait le temps de placer un seul mot. Alors à un moment, j’ai pris congés et je suis partie.

Pendant deux semaines, je n’ai répondu ni à ses appels, ni à ses messages. Un soir, celui qui nous a mis en contact m’a appelée, me disant que c’est le genre de Monsieur influent auquel il fallait être connecté et qu’un jour, je ne regretterai pas d’avoir son numéro dans mon carnet d’adresse. Je promis être plus conciliante,puisque de toutes façons,nous avons tous besoin les uns des autres. Et j’étais justement allée voir ce monsieur parce qu’on m’a parlé d’une opportunité de travail qui pourrait intéresser un ami. Le lendemain, le douanier me convia à un déjeuner au cours duquel il voulait reprendre son erreur de la dernière fois, c’est-à-dire pleurnicher, accuser les autres, se montrer sous son meilleur jour. J’ai gardé le silence quelques minutes et comme je n’en pouvais plus, je lui ai simplement dit,avec respect,ce que je pensais de son attitude. Au début, il fut surpris d’apprendre que j’aie pu renoncer à le fréquenter pour ce qui pourrait paraître aussi banal. Mais à mesure que je lui exposais mon point de vue,il finit par admettre qu’il n’est pas blanc comme neige non plus.

En réalité, les riches ne s’attendent pas à ce que vous leur exprimez tout haut une mauvaise opinion d’eux. Ils ne s’attendent pas non plus à ce que vous refusez leur amitié. Ils s’attendent encore moins à ce que vous leur posez des conditions, parce que généralement, ils oublient que les plus forts ont parfois besoin des plus faibles et que celui qui est en haut un jour peut se faire remplacer par celui qui est en bas.. Pour ma part, bien que je ne néglige pas l’utilité d’avoir des bonnes connexions humaines, je n’oublie jamais de privilégier la connexion divine. La Bible dit que le cœur du Roi est entre les mains de Dieu, qui en dispose à Sa guise. Alors le plus important dans la vie n’est pas de connaitre tout le monde pour réussir. Le plus important est de connaitre Celui qui connait tout le monde. Parce qu’au moment où Celui-là demandera qu’une porte soit fermée contre vous, nul ne pourra l’ouvrir. Mais si tous décident qu’une porte se ferme contre vous, Lui Seul pourra l’ouvrir. Malheureusement, beaucoup, et surtout les femmes,ont accepté des compromis qui portaient atteinte à leur dignité, parce qu’elles croyaient que leur avenir et la sécurité de leurs emplois dépendaient de leurs patrons. Je veux dire à une femme sexuellement harcelée par son patron, ne te compromets pas. Dieu peut te trouver mieux ou te faire changer de Département. Ton avenir est entre Ses mains. Lui Seul t’a créée, Lui Seul peut arranger ta condition.

Arielle Heaven